• Le tribunal de commerce de Paris confirme à Sofrocay, Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne et à ses écoles déléguées le droit exclusif de la formation à la Sophrologie Caycédienne

    Le tribunal de commerce de Paris confirme à Sofrocay, Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne et à ses écoles déléguées le droit exclusif de la formation à la Sophrologie Caycédienne

    En dépit de tous les efforts entrepris pour arriver à un accord amiable avec le réseau des « Académies de Sophrologie », organisé sans concertation il y a plus de deux ans par le Dr Patrick André Chéné, Sofrocay n’avait malheureusement pas eu d’autre option pour protéger ses droits et ceux des sophrologues caycédiens que d’intenter début 2013 contre ce réseau une action en justice.

    Un verdict très clair vient d’être rendu dans cette affaire par le tribunal de commerce de Paris par jugement en date du 22/09/2015 confirmant que Sofrocay, Académie internationale de Sophrologie Caycédienne a été victime de concurrence déloyale de la part des six écoles du réseau des « Académies de Sophrologie » (académie de sophrologie de Paris, école de sophrologie de l’Artois, école de sophrologie d’Alsace-Sophragora, école de sophrologie du Languedoc, académie Savoie-Dauphiné de sophrologie, école de sophrologie de Bourgogne) et les condamnant à cesser d’enseigner et de diffuser la Sophrologie Caycédienne telle que décrite dans son code de déontologie ainsi que de détruire tous supports de formation à la Sophrologie Caycédienne dans les 15 jours de la publication du jugement.

    Cette sentence est un élément de reconnaissance fondamental pour la Sophrologie Caycédienne et tous les Sophrologues Caycédiens qui voient enfin la spécificité de la méthode et de son enseignement confirmée.

    Sofrocay et ses écoles déléguées demeurent les seules autorisées à enseigner la Sophrologie Caycédienne dans le respect de l’authenticité de la méthode du professeur Caycedo. Elles sont ouvertes à toutes les personnes souhaitant se former ou se perfectionner à la Sophrologie Caycédienne.
    A présent notre souhait le plus cher est de laisser dernière nous cet épisode difficile mais nécessaire et plus que jamais rechercher une ouverture à tous les sophrologues de bonne volonté pour promouvoir et diffuser notre profession dans une ambiance apaisée de respect mutuel et de professionnalisme.
    Nous nous tenons bien sûr à la disposition de toute personne ayant des questions relatives à cette situation qui pourra se rapprocher du secrétariat de Sofrocay : sofrocay@sofrocay.com

    Accéder au jugement du 22 septembre 2015 →

    Laisser un commentaire →

Laisser un commentaire

Annuler la réponse